La pleine conscience est-elle vraiment la meilleure façon de réduire l'inquiétude?

LE BLOG PLEINE CONSCIENCE

La pleine conscience est-elle vraiment la meilleure façon de réduire l’inquiétude?

Si vous êtes enclin à vous inquiéter, une personne bien intentionnée peut vous avoir conseillé d’essayer la méditation de pleine conscience. Théoriquement, en se concentrant sur le présent et en cultivant une attitude d’acceptation, on trouve des antidotes efficaces contre le côté effrayant du futur.

Et la recherche confirme ceci: une variété d’études suggèrent que les pratiques de pleine conscience peuvent bénéficier aux personnes anxieuses. Mais la méditation de pleine conscience est-elle la seule ou la meilleure solution pour combattre l’inquiétude?

La pleine conscience vs la joie du moment présent

Une nouvelle étude publiée dans la revue Mindfulness s’attaque à cette question en donnant aux plus grands soucieux la chance d’essayer l’une des deux pratiques: la méditation de pleine conscience ou la valorisation de différentes activités. Le résultat? Savourer offre des avantages similaires à la méditation – et à d’autres pratiques.

Un peu plus de 100 étudiants de premier cycle, dont les résultats les inscrivaient dans la catégorie «de grands anxieux» d’après un questionnaire auquel ils avaient répondu, ont été recrutés pour participer à cette expérience. Ils sont venus au laboratoire pour deux séances espacées sur une semaine. Ces deux sessions impliquaient soit l’écoute d’une méditation de pleine conscience guidée de 20 à 30 minutes, soit l’épreuve d’une pratique de «joie du moment présent». Avant et après chaque session, ils ont rempli des enquêtes pour faire état de leurs niveaux d’émotions positives et négatives, d’anxiété et d’attention.

Les gens qui ont appris la méditation de pleine conscience ont été guidés pour se concentrer sur les sensations de leur souffle et, quand leur esprit errait, de doucement ramener leur attention à leur respiration – une façon de concentrer leur attention sur le moment présent.

Dans le groupe se focalisant sur la joie, les participants ont d’abord été guidés par une respiration profonde. Ensuite, ils ont été invités à se concentrer sur les aspects agréables, significatifs et précieux d’une activité qu’ils ont été invités à effectuer – une autre façon d’attirer leur attention sur le présent. Au cours de la première séance de la semaine, cette activité était de plier les serviettes propres, en se concentrant sur l’odeur fraîche et la douceur. Au cours de la deuxième session, ils ont créé des cartes de voeux pour les enfants hospitalisés, appréciant l’odeur des feutres parfumés et contemplant comment ce geste s’est aligné sur leurs valeurs.

Quels avantages?

Sur la base des questionnaires remplis avant et après chaque session, la méditation et la pratique de la joie ont tous deux des avantages similaires pour l’anxiété des participants, les émotions négatives et la curiosité, un aspect de la conscience qui implique d’être ouvert à nos pensées, sentiments et réactions. Les deux activités ont également augmenté la «décentration», un autre aspect de la conscience qui implique de voir ses pensées, ses sentiments et ses réactions comme des événements mentaux temporaires plutôt que comme des indicateurs stables de la réalité. (La méditation de pleine conscience a augmenté la décentration plus que la joie du moment présent dans la deuxième session).

Les bénéfices de l’instant présent

«L’accent sur le moment présent – indépendamment du fait qu’il résulte de méditation de pleine conscience ou de la joie – réduit le temps que les individus consacrent à la réflexion sur leurs ruminations et leur humeur dépressive», conclut les coauteurs Jessica D. Nasser et Amy Przeworski, de Case Western Reserve University.

C’est une découverte remarquable, compte tenu de la diversité de ces pratiques: la méditation de pleine conscience vous encourage à être sans jugement, à accepter les choses telles qu’elles sont en ce moment. La joie vous demande d’évaluer ce qui est agréable dans un moment donné et de le savourer. De même, la méditation de pleine conscience implique de faire attention à votre souffle comme il est, alors que l’exercice de joie a consisté à respirer de manière spécifique et relaxante.

Les séances guidées ont pris fin avec des instructions sur la façon de continuer à pratiquer à l’extérieur du laboratoire, et les deux groupes ont passé une période similaire sur les activités à la maison, ce qui suggère qu’ils ont un attrait à peu près égal pour les grands anxieux.

Les émotions positives stimulées par la joie du moment présent

La joie du moment présent a montré un avantage marqué sur la méditation de pleine conscience: elle a stimulé les émotions positives des participants. Au final, la pratique que vous choisissez peut dépendre de vos objectifs ultimes.

Si votre objectif est de ressentir des sentiments plus positifs, d’après les auteurs, alors essayer de savourer le moment peut être le bon choix. Mais si vous avez tendance à ruminer des pensées et des sentiments spécifiques, alors «la méditation de pleine conscience pourrait être plus avantageuse que la joie”.

Pour conclure

Ces résultats sont encore préliminaires. L’activité d’écriture de carte peut avoir produit de chaleureux sentiments de gentillesse et de connexion qui ont contribués à ses effets, par exemple. Et les études comparant ces activités avec un groupe de contrôle, parmi un groupe diversifié de participants, pourraient fournir des preuves plus solides.

Pourtant, cette recherche suggère que les gens pourraient obtenir des bénéfices à essayer d’autres activités, peut-être plus agréables, en dehors de la méditation, pour cultiver le calme.

D’après moi, l’activité de ressentir la joie du moment présent s’assimile à être dans la pleine conscience du moment présent, ce qui en revient à comparer l’activité de la méditation de pleine conscience à l’activité de la pleine conscience qui peut être intégrée à tout acte du quotidien.

On peut donc en conclure que la pleine conscience, dans sa pratique au sens large, produit des effets bénéfiques démontrés, et qu’il vous appartient donc de choisir la manière dont vous souhaitez la vivre 😉

 

Source:

Kira M. Newman (2017, March 28). Is Mindfulness Really the Best Way to Reduce Worry? Greater Good.

JOIGNEZ MA NEWSLETTER
Joignez d'autres femmes géniales qui souhaitent créer plus de bonheur et de bien-être dans leur vie car VOUS LE MÉRITEZ ! Recevez les nouveautés et découvrez votre CADEAU: votre feuille de route vers une vie plus consciente et pleine de sens !
Je hais les spams. Votre adresse e-mail ne sera jamais cédée ou revendue.

Vous aimerez aussi

Créatrices du Bonheur

Créatrices du Bonheur

Je suis psychologue clinicienne et rédactrice de ce site web qui a pour vocation de rassembler une communauté de femmes souhaitant transformer leur vie en créant plus de bonheur et de santé pour elles-mêmes au quotidien ! Je vous souhaite de surfer sur la vague du bien-être!

Laisser un commentaire