Vous n’êtes pas fan de yoga ni de méditation ? Essayez le tricot !

LE BLOG ZEN

Vous n’êtes pas fan de yoga ni de méditation ? Essayez le tricot !

 

Une maille à l’endroit, une maille à l’envers, direction le bonheur.

La “tricothérapie”, appelé également le yoga des doigts, car tricoter aurait le même effet qu’une séance de yoga, et cela rendrait même addict ! Alors lancez-vous ! Echarpe, pull, bonnet, peut importe le projet, seul le geste compte. 

 

J’ai l’impression qu’on vit comme quand grand-mère tricotait, une maille après l’autre, et ce n’est qu’après un long temps qu’on se rend compte que c’est un chandail. (Le Mur de la peste – André Brink)

Le tricot n’est plus une activité désuète

Quand on parle de tricotage, on fait très souvent directement référence à nos grand-mères, en les imaginant assises au coin du feu, sur une chaise à bascule, silencieuses en train de faire le point de maille. Tout comme le coloriage de mandala que l’on réserve trop restrictivement aux enfants, l’image du tricot mérite d’être dépoussiérée. C’est justement ce qui est en train d’arriver. Le tricot revient à la mode, à tout âge, et réapparaît dans des ateliers, des clubs ou des salons de thé branchés.

Thérapie par le zen

Aujourd’hui, on sait que cette répétition de gestes similaires nécessaire pour faire une écharpe ou un pull, serait positive. Pendant que nos mains s’agitent, le cerveau s’évade.

Au-delà de se façonner de jolis bonnets, écharpes et panchos, manipuler ces énormes aiguilles en bambou est un jeu d’enfant et une méditation assurée. Tricoter aurait les mêmes vertus que méditer : une maille à l’endroit, une maille à l’envers pour diminuer l’hormone du stress et doper la production de molécules du bien-être. Le cliquetis des aiguilles est carrément hypnotique ! L’hormone du stress diminue pendant que la production des endorphines augmente. Sans compter que ces grosses aiguilles en main, on peut laisser aller son imagination et sa créativité. Mérinos, cachemire, alpaga, lin ou coton prônent le 100% naturel.

Tricoter du lien social

Outre l’intérêt pour la santé, le tricot serait un véritable créateur de lien social. Du café tricot, tricot thé, aux ateliers, en passant par les cours en tout genre, la passion du tricot permet de se rassembler autour d’un même centre d’intérêt où l’idée est le partage. On échange des astuces, des idées, comme aussi de simples discussions autour d’une boisson et de petits gâteaux. Le tricot aide ainsi parfois à lutter contre l’isolement.

La médecine s’en mêle !

Lily Chin qui est la prêtresse de la fibre laineuse, affirme que le tricot est un nouveau type de yoga. Aux États-Unis, le corps médical le prescrit comme antistress. Le docteur Herbert Benson, médecin enseignant à l’université de médecine de Harvard conseille la pratique du tricot pour apaiser les douleurs chroniques, réduire l’hyper tension et lutter contre l’insomnie. Des études sérieuses ont d’ailleurs démontré que toute activité basée sur la répétition des gestes sollicite les mêmes zones du cerveau que le yoga ou la méditation. À cette sensation de bien-être vient se greffer le plaisir de toucher la laine, de choisir les coloris, d’imaginer des associations de matières et de couleurs et au final de créer un joli pull ! De plus, la laine, c’est rassurant et sensuel.

Pour démarrer :

Si vous êtes néophytes, un livre pourra vous aider : « Tricothérapie, le tricot est le nouveau yoga », Peace and Wool, Flammarion. Ils vendent même un kit pour débuter la pratique avec des aiguilles en bambou ! Oui madame !

Il existe également divers kits de tricot ou de crochet de niveau débutant. Plus tard, vous pourrez vous procurer des kits niveau confirmé. Ces derniers contiennent un patron, de la laine, du coton, des aiguilles, des crochets, du fil et un petit livret de soutien. Ces matériaux varient selon le kit choisi (tricot ou crochet).

Les kits de tricots vous permettront de confectionner des snoods, écharpes, paniers déco, chaussons bébés… Ceux de crochet vous orienteront vers le crochetage des éléments de décoration. Vous pourrez également y associer certains accessoires, notamment des boutons.

Pour diversifier les plaisirs zen

Dans un autre registre, il existe également la broderie. Travail de précision que vous pourrez rendre encore plus zen en brodant des thèmes calligraphiques japonais et bouddhistes.

JOIGNEZ MA NEWSLETTER
Joignez d'autres femmes géniales qui souhaitent créer plus de bonheur et de bien-être dans leur vie car VOUS LE MÉRITEZ ! Recevez les nouveautés et découvrez votre CADEAU: votre feuille de route vers une vie plus consciente et pleine de sens !
Je hais les spams. Votre adresse e-mail ne sera jamais cédée ou revendue.

Vous aimerez aussi

Créatrices du Bonheur

Créatrices du Bonheur

Je suis psychologue clinicienne et rédactrice de ce site web qui a pour vocation de rassembler une communauté de femmes souhaitant transformer leur vie en créant plus de bonheur et de santé pour elles-mêmes au quotidien ! Je vous souhaite de surfer sur la vague du bien-être!

Laisser un commentaire